Mythes Maoris imaginés par les collégiens

Dans le cadre du cours d'art, les collégiens ont inventé des mythes basés sur la mythologie maorie. Chaque groupe a écrit une histoire, puis l’a illustrée en s'inspirant du style des tatouages maoris. Bonne lecture !


La création des nuages

- Elsa, Inaya, Yaël & Rozenn


Un beau matin de soleil, le dieu Maori se réveilla avec une envie. L’envie de faire une farce. Il commença alors à réfléchir à une blague qu’il pourrait faire à son entourage. Un peu plus tard, le demi-dieu farceur avait trouvé sa blague et son destinataire. Il se rendait chez son frère Tawhiri, le dieu des vents et des tempêtes et commença à faire agir ses pouvoirs. Il fit alors disparaître le beau temps et laissa apparaître de l’orage. Son frère vit aussitôt un éclair s’abattre sur sa maison. Il fut alors fou de rage. Un éclair et de la pluie en été ! Il se mit alors à réfléchir à ce qui avait pu arriver. Il chercha, chercha, et au bout de quelques heures il comprit que ça ne pouvait être qu’une mauvaise blague, et cette farce ne pouvait venir que de son frère Maui le demi-dieu farceur qui avait tendance à faire des mauvaises blagues. Évidemment, cela ne plu pas à Tawhiri, qui chercha à se venger.

Quelques jours plus tard, il alla chez Maui. Il créa un éclair qui cassa en deux l’hameçon légendaire de Maui et forma un grand brouillard qui empêcha Maui et les hommes de percevoir la lumière du soleil. Le temps devint de plus en plus froid, et s’empira de jour en jour. Maui et les hommes ne pouvaient toujours pas voir le soleil et étaient condamnés à vivre dans le froid.

Quelque mois plus tard, le dieu Tawhiri voyant son frère souffrir ne pouvait pas se faire à l’idée de le perdre. Il voyait aussi que son frère avait compris qu’il ne fallait plus recommencer. Il fit donc en sorte que le brouillard disparaisse, mais par sa grande surprise le brouillard se dispersa un peu partout en petites quantités, laissant le soleil éclairer la terre et la chaleur entrer. Ces petits bouts blancs dans le ciel Tawhiri les appela:

« NUAGES ».





Comment la chance est apparue sur Terre

- Leo, Luka, Anakin & Eli


Kaka’a est une pierre sacrée en forme de lézard, c’est celle qui détient la chance a la personne qui la contrôle. Mais, un jour, Maui le demi-dieu, est allé pêcher, car il avait faim. Il jeta son hameçon en espérant que quelque chose le mord, mais une tempête commença et dévia l’hameçon sacré de Maui.

Pendant ce temps un poisson partit s’abriter des courants de la tempête, quelques minutes plus tard il trouva une grotte sous-marine et partit s’y aventurer. Au bout d’une heure le poisson commença à avoir faim, il vit quelque chose de lumineux puis s’en approcha pour le gober sans se rendre compte que cette chose lumineuse était en réalité la pierre de la chance ( Kaka’a ).

L’hameçon de Maui s’aventura dans les profondeurs de l’océan, la tempête s’arrêta et le poisson qui avait gobé Kaka’a décida de remonter à la surface, il rencontra l’Hameçon de Maui et le goba par gourmandise.

Maui sentit quelque chose mordre à l’hameçon, Maui tira, tira de toutes ses forces et parvint enfin à pêcher le poisson.

Il découpe le poisson pour le cuire et y trouva Kaka’a.

Mokomoko, gardien de Kaka’a reçu les ondes que la pierre envoie en cas de danger. Mokomoko, lézard du monde, gardien de Kaka’a arriva et essaya de stopper Maui en le frappant à coup de queue. Malheureusement Maui, grâce au Metau ( le hameçon sacré ), repoussa ses coups. Alors, Mokomoko invoqua Haumia le dieu de la végétation.

Haumia, à son tour, lui offrit des tomates sacrées pour le battre, Mokomoko s’empressa de lui jeter dessus, malheureusement pour Maui qui oublia qu’il n’était qu’un simple demi-dieu et tomba à terre. Il réussit malgré tout à s’enfuir avec la pierre, Mokomoko essaya de le rattraper, mais il était trop rapide.

C’était trop tard, il devait à présent la repérer grâce aux ondes qu’elle envoie en cas de danger.


Quelques jours plus tard, Maui revint sur l’île, car il ne pouvait point activer la chance du lézard de jade, car il devait tuer Mokomoko, car on doit être la seule personne sur terre à connaître l’existence du lézard de jade pour pouvoir activer sa chance.

Maui prit son voilier et partit. Mokomoko, en voyant Maui revenant vers lui avec le lézard de jade dans ses mains, l’attaqua avec une épée fougère . Mais sans faire exprès, il la jeta sur le lézard et le cassa en mille morceaux, ce qui répartit sur le monde entier.

Et des rayons de chance se répandent. C’est comme cela que tout le monde eut accès à la chance.








The invention of colors

- Matiha, Soha & Solveig


Hundreds of years ago, there were two gods: Tane, the God of civilization, of light, and of forests, and Haumia, the god of the vegetation. The two gods were fighting because Tane wanted the world to be colored white while Haumia wanted the world to be black.


Their mother, Ranginui, who was the sky and her father, Papatuanoko, who was the earth, were getting tired of their fighting. They decided to call their third son, the prankster half-god, Maui, to help them sort out the brothers’ argument.

Ranguinui said, “Maui, your brothers Tane and Haumia are fighting so much that we can’t tolerate them anymore.” Papatuanoko added, “We have a task for you. You have to bury the black and white colors deep into the core of the earth so that they can’t find them anymore. That will stop their fighting!”

So Maui did just that. One dark night, the demi-god mischievously stole the two colors and went on a huge journey. He crossed rivers, he crossed the sea, he crossed mountains. He went through the cold air and the hot air. He witnessed sadness and happiness. Finally, he arrived at the center of the world.

With his hands, he drew a symbolic circle that drew deeper and deeper in the earth. There, he safely stored both colors.

Maui had fulfilled the task but once it was done, he wanted to do something funny. The prankster god had an idea. Maui decided to add different colors to the world to confuse his brothers and cause mischief.

Maui started mixing the white and black together in the hole he had dug. The colors mixed together and climbed upwards until the roots of every tree, bush, or flower that lay on the earth had new colors: Green, red, blue, and all the other colors that exist in this world and other worlds yet to come.

And when Haumia and Tane saw the world in different colors, they were shocked but also happy with the new world full of colors.

That’s the story of how Maui filled our world with colors.





La formation des lacs

- Ulysse, Paul & Raphaël


Il était une fois un villageois nommé Kaihrī. Il était allé, comme tous les jours, pêcher. Il était assis dans sa barque en bois et avait lancé sa ligne. Il sentit un poisson mordre à l’hameçon et tira sa canne à pêche. Il entendit alors au loin un hurlement et vit Tangaora, le dieu de l’eau et des océans, jaillir de l’eau. Il était abasourdi devant cette apparition divine, mais il ne put pas en profiter pour longtemps, car une vague sub