top of page

Donner la parole aux élèves pour mieux accueillir la diversité

Dernière mise à jour : 29 mars 2023



À l'occasion de la parution d'un article auquel ont contribué trois élèves de la Lab School dans la revue de la Pädagogische Hochschule Wien – Students as co-researchers: a participative action research on the construction of identity during adolescence, nous souhaitons revenir sur un projet qui illustre la manière dont notre jeune école, qui grandit en même temps que ses élèves, fait face à de nouveaux questionnements au fur et à mesure que ces derniers mûrissent et s'interrogent davantage sur eux-mêmes et sur le monde qui les entoure.


À l'automne 2021, plusieurs collégiens ont ainsi exprimé pour la première fois depuis la création de l'école leur intérêt pour la question de l'identité de genre. Ils et elles ont pris une part active à la réflexion de l'équipé éducative afin de créer un espace de parole sécurisant pour échanger librement et pour permettre à chaque élève de se sentir accueilli·e dans sa singularité. Un groupe de réflexion intitulé « Genre et société » s'est constitué, accompagné par un des services civiques de l'école qui était titulaire d'un master de philosophie. Les échanges ont notamment amené les adolescents et adolescentes à prendre conscience des différentes facettes de leurs identités au-delà du genre.


Le travail est d'ailleurs allé beaucoup plus loin, puisqu'un véritable projet de recherche a été mis en œuvre, auquel les élèves ont pris part en tant que co-chercheurs. Ils ont participé à une journée d'étude universitaire à l'École des hautes études en sciences sociales en juin 2022 et deux d'entre eux sont intervenus publiquement dans l'émission Être et savoir sur France Culture en mai 2022. Un autre article en anglais a été publié dans le Journal of Intelligence : Fostering Engagement, Reflexivity, and 21st-Century Skills in Middle School: A Pilot Collaborative Action Research on Identity Formation with Adolescent Co-Researchers.


Prendre en compte le point de vue des principaux intéressés et s'appuyer sur la recherche en sciences humaines et sociales ont constitué les piliers de notre démarche : l'accueil de la diversité ne se décrète pas, mais se construit avec l'ensemble des acteurs concernés. C'est grâce aux échanges constructifs et à la confiance mutuelle entre jeunes et adultes qu'une meilleure compréhension est née, accompagnée de mesures pratiques concrètes, comme le fait de demander aux adolescents en début d'année par quel pronom ils souhaitent qu'on s'adresse à eux (sous réserve de l'accord de leurs parents) ou la décision de ne pas indiquer de genre sur la porte des toilettes dans l'école.


Le travail ne s'arrête cependant pas là, car la volonté d'accueillir la diversité à l'école – de genre, de culture, d'orientation sexuelle, de langue, de statut socio-économique, etc. – représente un défi quotidien. Elle doit être sans cesse réaffirmée pour accompagner les élèves dans la découverte et le respect de leurs différences.


Par ailleurs, dans un environnement où se croisent des élèves et des familles de différents pays, langues et cultures, de nouvelles questions émergent régulièrement selon les circonstances et les sensibilités des personnes en présence. Certains sujets sont particulièrement sensibles et peuvent susciter de vives émotions. À chaque fois, c'est en prenant en considération le point de vue des personnes concernées, en nous appuyant sur la recherche, en faisant appel à des membres de notre conseil scientifique et à l'expérience d'autres établissements que nous continuons à chercher à répondre au mieux à chaque situation, en ouvrant le débat – même s'il n'est pas toujours serein ! –, en posant un regard réflexif sur notre expérience et en la partageant le plus largement possible avec d'autres à travers des publications. Vu ainsi, chaque nouvelle interrogation est porteuse d'apprentissage pour l'équipe éducative, les élèves et l'ensemble de l'écosystème de l'école.





bottom of page