Le service civique à la Lab School Paris

Depuis 2018, la Lab School Paris accueille trois volontaires en Service Civique sur trois pôles spécifiques : le numérique, le développement durable et l’écosystème. Mais avant tout, qu’est-ce qu’un Service civique ? Un Service Civique est un engagement volontaire d’une durée de 6 à 12 mois mobilisant le volontaire 24 heures minimum par semaine. Une mission de Service Civique peut être réalisé auprès d’une association (fédération, ONG…), d’une fondation, d’une collectivité territoriale (mairie, conseil régional…), d’un établissement public (hôpital, musée, université…) d’un bailleur de logement social ou des services de l’Etat (école, préfecture, gendarmerie…). Cette mission rentre dans l’un de ces neufs domaines reconnus comme étant prioritaire pour la Nation : Culture et Loisirs, Education pour tous, Evironnement, Solidarité, Sport, Intervention d’urgence en cas de crise, Mémoire et citoyenneté, Santé et Développement internationnal et action humanitaire.


« C’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger. »

https://www.service-civique.gouv.fr/


La Lab School Paris, en temps que structure associative, propose trois postes de Service Civique d’une durée de 10 mois, couvrant un large champ d’action permettant à chaque volontaire d’orienter sa mission vers ses propres centres d’intérêts et ses propres compétences. Qui de mieux placés que les Services Civiques eux-même pour présenter leur mission et témoigner de leur expérience ?


Margot LE LEPVRIER, chargée du numérique


« Mon nom est Margot et je suis actuellement en Service Civique à la Lab School Paris, en tant que chargée du développement du numérique. Lors de mon master en design graphique, j’ai travaillé sur l’éducation au numérique pour les enfants, dans le but de les emmener vers une meilleure appréhension du monde en continuelle évolution qui les entoure. Ce questionnement m’a amenée à réaliser des ateliers dans des écoles primaires, dans le but d’aider les enfants à comprendre et prendre du recul sur leur utilisation du numérique. Suite à l’obtention du mon diplôme, je suis tombée sur la mission de la Lab School, qui était totalement dans la continuité de ma recherche. Le service civique était également une opportunité de m’impliquer dans le milieu associatif tout en ayant une première expérience professionnelle.

Durant une année scolaire, ma mission est donc de développer l’activité numérique de l’école. En pratique, je suis chargée d’une part de la communication interne et externe de l’école : animation des réseaux sociaux et du site web et création de supports de communication variés, comme des brochures, des vidéos, ou bien, avec Caroline Nilles, la création d’un podcast racontant la démarche pédagogique de l’école (Grandir : l’éducation en mouvement).


De l’autre côté, je m’occupe du numérique pédagogique, c’est-à-dire de la recherche d’outils numériques pédagogiques pour la classe, ainsi que de la mise en place de projet autour du numérique avec les élèves, par exemple, une série d’ateliers sur la question de l’avatar et de l’identité numérique en partenariat avec la Gaîté Lyrique. Cet atelier a été mis en place avec les enfants de l’école, dans le cadre du projet STEAMulate Your School, dont la Gaîté Lyrique est partenaire.



STEAMulate Your School est un projet Erasmus+, porté par quatre structures de quatre pays différents : la Grèce, la Lituanie, l’Italie et le France. Il a pour objectif d’apporter des méthodologies efficaces et innovantes pour favoriser la coopération interdisciplinaire en science, technologies, arts, en relation avec l’informatique et l’éducation aux médias. Cinq thématiques d’ateliers ont été établies par la Gaîté Lyrique et nous avons choisi, pour les élèves de la Lab School, de travailler sur l’atelier « Me, I, and Myself », atelier autour de l’avatar et l’identité numérique. Ces ateliers visent ensuite à constituer une base pédagogique pouvant servir au plus grand nombre, avec la création de MOOC et d’une application permettant aux enseignants de prendre en main les thématiques mises en place par les différentes structures. Un groupe de 15 élèves de l’école, âgés de 11 ans, a assisté, dans une démarche d’ateliers tests, à 3 séances de 2 h afin de comprendre la représentation virtuelle de soi, et l’impact que cela peut avoir sur leur identité numérique.


Cette expérience m’aura permis d’avoir une expérience professionnelle avec de l’autonomie et des responsabilités, tout en étant en contact avec les enfants. Le Service Civique est une vraie opportunité pour s’engager dans un secteur vers lequel l’on se serait pas forcément dirigé, d’ouvrir le champ de nos compétences et ainsi découvrir de nouvelles choses. »

C’est également Margot qui alimente le compte Instagram de la Lab School Paris et qui a illustré le fascicule A la découverte des émotions.



Cécile DEDIEU, chargée du développement durable


« Je m’appelle Cécile ; je suis en Service Civique en tant que chargée du développement durable, en parallèle d’un Master 2 en métiers de la coopération et du développement spécialisé sur l’Amérique latine à l’IHEAL.