À la découverte d’un organisme mystérieux : le blob



Physarum polycephalum, plus connu sous le nom de « blob » est un organisme vivant hors du commun. En effet, ce n’est ni un champignon, ni une plante, ni un animal. Il vit dans des milieux frais et humides comme par exemple sur le bois mort. Cet organisme a longtemps été classé parmi les champignons du fait de la présence de plusieurs noyaux dans cette cellule géante, mais depuis 2015, il est classé parmi les mycétozoaires (qui ont pour la plupart un cycle de vie plus proche de celui du blob). Le blob possède des caractéristiques cellulaires particulières : ce n’est en réalité qu’une cellule géante, une des seules qui soit visible à l'œil nu ; elle possède plusieurs milliers de répliques de son noyau[1].


En plus de cela, même s’il ne possède pas de cerveau, il est doté de capacités étonnantes : il peut se déplacer, se nourrir, s’organiser et transmettre ses apprentissages à un congénère[1]. Cela est rendu possible par un réseau de veines qui traversent l’ensemble de l’organisme en diffusant les mêmes informations, sur l’état du milieu et les éléments nutritifs disponibles, aux différentes extrémités du blob.