Journée d’étude : Émotions, arts, compétences du XXIe siècle et démocratie à l’école

20 juin 2022

École des hautes études en sciences sociales

54 boulevard Raspail

75006 Paris


Jusqu’à une date récente, la question des émotions a été relativement peu prise en compte dans les programmes scolaires français. Les programmes de 2002 et de 2008 s’y intéressent principalement en référence aux domaines du langage, de l’expression corporelle et de l’expression artistique. À partir de 2015, les programmes témoignent d’une évolution notable dans la prise en compte des émotions de l’enfant et soulignent la nécessité de favoriser, dans le cadre scolaire, le développement de « la capacité des enfants à identifier, exprimer verbalement leurs émotions et leurs sentiments ». L’enseignant est invité à « tenir compte des dimensions cognitive, affective et relationnelle de l’action éducative » et à veiller « au bien-être et à la construction de l’estime de soi » (Cuisinier, 2016).


Plus largement, l’association entre des compétences transversales, « non académiques » (Duru-Bellat, 2015) des élèves – parfois également nommées soft skills, compétences comportementales, compétences socio-émotionnelles, compétences sociales, civiques et critiques, ou compétences du xxie siècle –, et les performances scolaires font l’objet d’un nombre croissant de recherches (Smithers et al., 2018 ; Malet, 2021). Les définitions des compétences socio-émotionnelles sont susceptibles de varier selon les contextes et il n’en existe pas de liste close, mais un consensus s’établit sur le fait que ces compétences correspondent à « la capacité d’une personne à faire face efficacement aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne (...), à maintenir un état de bien-être mental et à le démontrer au travers d’un comportement adaptatif et positif lors de ses interactions avec les autres, sa culture et son environnement » (Encinar, Tessier & Shankland, 2017). L’OCDE (2021) les définit comme un « sous-ensemble des capacités, des attributs et des caractéristiques d’un individu qui sont importants pour sa réussite et son fonctionnement social ».