top of page

Les programmes d'apprentissage social et émotionnel à l’école

Dernière mise à jour : 14 mars

En 2022, l’étude Enabee montre que 13 % des écoliers âgés de 6 à 11 ans présentent probablement un trouble de santé mentale (Santé publique France, 2023). En outre, d’après le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, environ 700 000 élèves subissent du harcèlement scolaire chaque année dans notre pays (MENJS, 2022 ; Meimoun, Bonnot & Aelenei, 2022). De plus, « Les élèves scolarisés en réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+) ont systématiquement des taux de maîtrise [du français et des mathématiques] inférieurs à ceux en réseau d’éducation prioritaire (REP). Ces derniers ont eux-mêmes des taux de réussite inférieurs à ceux des élèves de l’enseignement public hors éducation prioritaire » (INSEE, 2021, p.144 ; Brunet & Borst, 2023).


Ce nouvel article de blog propose une réflexion sur la manière dont l’école peut réduire ces constats inquiétants à son échelle, à partir de la récente méta-analyse de Cipriano et ses collaborateurs (2023), intitulée The state of evidence for social and emotional learning: A contemporary meta-analysis of universal school-based SEL interventions.


Cette méta-analyse fait un état des connaissances sur les programmes scolaires de développement des compétences psychosociales, concernant 575 361 élèves de la maternelle à la fin de la scolarité.

Arbre symbolisant la diversité des intérêts des enfants

Que sont les compétences psychosociales à l’école ?

Les compétences psychosociales sont des compétences transversales qui se développent et qui s’appliquent dans tous les domaines et tout au long de la vie (Lamboy et al., 2022). Plus précisément, d’après la récente méta-analyse de Cipriano et ses collaborateurs (2023), les compétences psychosociales visées par les programmes d'apprentissage émotionnel et social à l’école incluent, par exemple, l'intelligence émotionnelle, la régulation du comportement, le développement de l'identité, la prise de décision empathique (Cipriano et al., 2023 ; CASEL, 2020 ; Greenberg et coll., 2017) ; la conscience de soi, l’autogestion, la conscience sociale, la prise de décision responsable (CASEL, 2020) ; les valeurs éthiques et civiques, la régulation cognitive et les compétences interpersonnelles (Jones et al., 2017).


Quel est l’impact des programmes d'apprentissage émotionnel et social à l’école ?

Cette même méta-analyse met en évidence des preuves robustes de l’efficacité des interventions d’apprentissage émotionnel et social pour les élèves des écoles du monde entier. Globalement, les résultats de la méta-analyse montrent que les élèves qui participent aux interventions favorisant l’apprentissage social et émotionnel à l’école connaissent une amélioration de leurs résultats scolaires, de leur climat scolaire, de leurs compétences socio-émotionnelles et de leur bien-être supérieure à ceux qui ne bénéficient pas d’intervention. En effet, ces résultats indiquent des effets significatifs des programmes d'apprentissage social et émotionnel sur diverses dimensions. D’une part, des améliorations de la réussite scolaire des élèves, du fonctionnement de l'école et de la qualité des relations enseignants - élèves sont mises en évidence (Cipriano et al., 2023). D’autre part, le développement de comportements prosociaux, des attitudes civiques et des raisonnements éthiques est davantage constaté auprès des élèves, avec une réduction de la violence, de l’agression et du harcèlement (Cipriano et al., 2023). Par ailleurs, une diminution de la détresse émotionnelle, une meilleure estime de soi, ainsi qu’une augmentation de l’optimisme et du sentiment d'efficacité personnelle sont également identifiées chez les élèves (Cipriano et al., 2023).


Comment l'école peut-elle contribuer au développement des compétences psychosociales chez les élèves par des programmes d'apprentissage émotionnel et social ?

Le développement des compétences psychosociales des jeunes dépend de diverses interactions avec leur famille et leurs amis, mais aussi avec leurs enseignants et les éducateurs (Lamboy et al., 2022).

La méta-analyse indique quelques critères améliorant les effets positifs des programmes d’apprentissage émotionnel et social à l’école. Les programmes sont de haute qualité lorsque ceux-ci sont intégrés dans le contenu académique, dispensés par les enseignants et axés sur le climat scolaire (Cipriano et al., 2023). En outre, les programmes enseignant des compétences intrapersonnelles suivies de compétences interpersonnelles entraînent un meilleur apprentissage social et émotionnel des élèves (Cipriano et al., 2023). De surcroît, Durlak et ses collaborateurs (2011) ont constaté que les programmes d’apprentissage social et émotionnel sont plus efficaces au travers d’un ensemble de méthodes actives d’apprentissage, séquencées, connectées et coordonnées entre elles (Cipriano et al., 2023).

 

Par conséquent, pour le bien-être social, émotionnel et scolaire des élèves, et pour favoriser leur réussite, il semble nécessaire d’accorder une importance aux méthodes pédagogiques qui favorisent, en plus des apprentissages purement scolaires, le développement des compétences cognitives, émotionnelles et sociales chez les élèves.

 

Article écrit par Kahina Fersaoui, stagiaire psychologue à la Lab School Paris, sous la supervision de Pascale Haag.


Références bibliographiques

Cipriano, C., Strambler, M. J., Naples, L. H., Ha, C., Kirk, M., Wood, M., Sehgal, K., Zieher, A. K., Eveleigh, A., McCarthy, M., Funaro, M., Ponnock, A., Chow, J. C., & Durlak, J. (2023). The state of evidence for social and emotional learning : A contemporary metaanalysis of universal school-based SEL interventions. Child Development, 94, 1181–1204 : https://doi.org/10.1111/cdev.13968.



Ethan Meimoun, Virginie Bonnot & Cristina Aelenei. (2022). Un certain genre de harcèlement scolaire | In-Mind : https://fr.in-mind.org/fr/article/un-certain-genre-de-harcelement-scolaire.


Lamboy, B., Arwidson, P., Roscoät, E., Fréry, N., Lecrique, J., Shankland, R., Tessier, D. & Marie-Odile Williamson, M. (2022). Les compétences psychosociales : un référentiel pour un déploiement auprès des enfants et des jeunes. Santé publique France.


Lys-Andréa Brunet & Grégoire Borst. (2023). Les programmes extrascolaires : un moyen de lutter contre les inégalités éducatives ? (le21dulapsyde.com) : https://www.le21dulapsyde.com/post/les-programmes-extrascolaires-un-moyen-de-lutter-contre-les-in%C3%A9galit%C3%A9s-%C3%A9ducatives.

Opmerkingen


bottom of page